CNIFPD

 

COMPTE PROFESSIONNEL
DE PRÉVENTION

 

Les cotisations spécifiques instituées lors de la création du compte pénibilité ont été supprimées et remplacées par un financement mis en place dans le cadre de la branche accidents du travail et maladies professionnelles de la Sécurité sociale.
Certains facteurs de pénibilité ont été supprimés et le suivi de la pénibilité reste maintenu pour six critères:
> Travail de nuit ;
> Activités en milieu hyperbare ;
> Travail répétitif;
> Travail en équipe successives alternantes ;
> Le bruit ;
> Les températures extrêmes.

 

Suite à l’étude menée par le CNIFPD, sur ces 6 critères restants, seul le travail de nuit peut concerner les laboratoires, et cela de façon très marginale.

 

Toutefois, des mesures de prévention sont à mettre en œuvre pour éviter des atteintes à la santé et le développement des maladies professionnelles.

 

Par exemple, mise à disposition de :
> protections auditives ;
> Lunettes ;
> Masque FFP3 pour réaliser des actions ponctuelles (ce qui ne remplace pas un système d’aspiration centralisé pour les postes de travail)

 

Pour réduire le travail répétitif, il est souhaitable de favoriser la polyvalence du personnel.


Il a été constaté que des TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) se développent particulièrement au poste de travail concernant le plâtre. Afin de les limiter, le plâtrier peut, par exemple, occuper également le poste de coursier.

 

Toutes ces réflexions sont à faire figurer sur le Document Unique.

 

Le référentiel sera en téléchargement à parir du mois de Novembre